Tybo.info, le Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé <recycleur>

Fil des billets - Fil des commentaires

Projet Gombessa, c'est parti !!!

Salut à tous,

Ca y est, on est dans le vif du sujet, toute dernière ligne droite avant le départ pour un voyage dans le temps, à la recherche d'un fossile vivant le Coelacanthe.


Coelacanthe_Gombessa.jpg

5 semaines en Afrique du Sud pour plonger en quête de ce poisson mythique, le mettre en images et l'étudier.

Une expédition à suivre au jour le jour ici : http://www.coelacanthe-projet-gombessa.com/

A+
Tybo

rEcycleur et recyclage

Salut à tous,

Rien à voir avec la plongée... quoi que...
C'est l’hiver, on sèche, un peu, mais pas trop quand même. En tout cas c'est l'occasion de discuter d'un sujet intéressant, pour une fois ;-)))

recyclagePile.pngJe pense que comme moi et tous les plongeurs recycleurs, vous utilisez pas mal de piles, non ?
Sur le rEvo en tout cas, trois sources d'énergie :
 - la pile 3.6v lithium qui alimente le Shearwater Predator
 - la pile 9v de la BatriBox qui alimente le solénoïde pour l'électronique standard, mais qui alimente en plus les électroniques des cassettes et de chaque faux-poumon avec le système rMS.
 - les piles CR2450, deux par rEvoDream.

Même si le rEvo est plutôt économe en énergie : 250h de plongée pour les rEvoDream ; >50h pour le Shearwater ; pour la 9v ça dépend beaucoup de l'utilisation qu'on en fait entre 25h et très beaucoup... N'empêche, faut bien remplacer ces piles de temps en temps.

Et ces petites piles sont pas vraiment Ecofriendly, c'est le moins qu'on puisse dire : plomb, mercure, cadmium, zinc, lithium, nickel... pas des substances qu'on a envie de retrouver dans l'environnement !

Alors, ne jetez pas ces piles avec vos déchets ménager, elles seront très probablement enfouies et pourront alors tranquillement se dégrader et relâcher progressivement tous leurs polluants. Depuis 2001, tout vendeur de piles est tenu de proposer une solution de récupération pour vos piles usagées. Malgré cela, seul 1/3 des piles sont recyclées, alors participez à leur collecte, ramenez les !

Privilégiez les piles rechargeables, difficile pour le recycleur, elles n'ont pas les performances nécessaires, mais pour vos éclairages, flashs et autre, pensez-y !

Personnellement j'ai cette petite boite à coté de ma poubelle, bien pratique pour la collecte et quand elle est pleine, suffit de penser à la prendre en allant faire ses courses.

Batribox.png

Allez, A+

Tybo

Wreck in Corsica

Salut à tous,

Tout d’abord, félicitations à Dume pour son Trimix Hypoxique et un grand merci à lui pour ces supers plongées ! Le titre en anglais c'est juste pour faire te plaisir, Dume... je te laisse traduire en corse.
Je ne vais pas faire beaucoup de texte, laissons parler les photos.


Première plongée, le FIAT RS14 en face de Bastia.
Situé juste en face du port, dans le chenal de navigation des ferries, mieux vaut passer un coup de fil à la Capitainerie pour les prévenir et connaitre les horaires de départ et d'arrivée des bateaux.


20121207_Fiat_RS14_Pano.2.1.jpg

Il s'agit d'un hydravion de la seconde guerre mondiale.


20121207_Fiat_RS14_045.1.jpg

Très sombre au fond, le sédiment très fin, pas mal de particules en suspension, pas commode pour les photos.


20121207_Fiat_RS14_Pano.1.1.jpg

Donc il faut s'approcher et surtout ne pas bouger, les poses sont lentes !


20121207_Fiat_RS14_031.1.jpg

Très original ces flotteurs en l'air et pas mal de poissons quand même...


20121207_Fiat_RS14_013.1.jpg

L'empennage est assez imposant.



Deuxième plongée, moins profonde, à cause de la météo. On restera au sud de Bastia, la mer est trop forte vers le Cap Corse.
Ce sera donc la Barge Natali, coulée lors d'une "tentative" de tractage vers l'Italie.

20121208_Barge_Natali_004.1.jpg

L'épave n'est pas très vieille, mais déjà bien colonisée.


20121208_Barge_Natali_034.1.jpg

Un gros filet recouvre entièrement la barge


20121208_Barge_Natali_010.1.jpg

Pas mal de Tacauds un peu partout sur l'épave


20121208_Barge_Natali_042.1.jpg

Une très belle plongée, pleine de vie et dans de super conditions de visi et de luminosité.
Vraiment je me régalé sur cette épave qui pourtant ne paye pas de mine.


Troisième plongée, le B26 Maraudeur de Lavasina. La météo est beaucoup plus favorable, grand soleil en surface, mer calme, le pied !


20121209_B26_Lavasina_Pano.1.1.jpg

Très sombre au fond, difficile pour les vues d'ensemble.


20121209_B26_Lavasina_Pano.4.1.jpg

Le poste de pilotage, verrière ouverte pour quitter l'avion et quelques anthias curieux.


20121209_B26_Lavasina_Pano.3.1.jpg

Juste derrière, le coin du radio et du navigateur, je pense... rustique la déco.


20121209_B26_Lavasina_066.jpg

Une toute petite partie de l'armement du B26, en plus la tourelle sur le toit, la mitrailleuse de queue et deux dans l'axe du fuselage.


20121209_B26_Lavasina_Pano.2.1.jpg

Une petite vue rapprochée avant de quitter cette superbe épave

Cette épave est vraiment en super état de conservation. Toute les balles de 12.7 on déjà été volées, c'est dommage. Mais on a encore l'impression de plonger sur un avion qui pourrait redécoller !

ce séjour Corse à été un régal, les plongées superbe et dans des conditions météo très bonnes, on est quand même en décembre !


20121207_Fiat_RS14_061.0.jpg

Les protagonistes, en recycleur rEvo bien sur !



A+
Tybo


Et pour les Tekkies, les profils :

profil plongée Fiat RS14 Bastia profil plongée Barge Natali Basti profil plongée B26 Marauder lavasina

Un petit bout de tôle...

Bonjour à tous,

ça faisait un bout de temps que ce petit "WK" en plein milieu de la baie de Sanary me titillait...

Presse-papiers-1.jpg
Nico mon p'tit pote étant dans le coin pour quelques jours, c'est occase d'aller y jeter un petit coup d’œil. Et puis c'est qu'il a besoin de se dérouiller un peu le jeune fonctionnaire...

On prend donc le rEvo au Tx15/30 pour moi et un bon vieux Bi12 d'air pour Nico, le point GPS approximatif à partir de la carto, un bon dévidoir et en avant !
55m au sable, je frappe le dévidoir sur le mouillage, déroule une bonne cinquantaine de mètre et c'est partit pour une belle chèvre. Ça prend du temps de faire 360°... et à la fin du tour, rien...
Il nous reste encore un peu de temps devant nous, on prend la direction d'un petit banc de poisson en espérant qu'il soit au dessus de quelques chose et... bingo !
Les quelques tôles sont là.
Pas vraiment un bateau, mais de la féraille quand même.

IMG_0296.2.jpg
Ca me fait penser à une grosse chaudière... un gros pointu à vapeur ?

IMG_0287.1.jpg
on prend le temps de lancer un parachute pour pouvoir prendre le point GPS précis une fois de retour en surface et il est grand temps de remonter. Surtout qu'il faut encore rejoindre le mouillage à presque 100m de là, gonfler le parachute pour aider à remonter le mouillage.
Arrivé à 18m, Nico à 80' de palier affichées à son ordi... long, long... pourquoi on arrive jamais à se faire un plongée cool ensemble ?

IMG_0306.1.jpg
Un peu d'Oxy à 6m pour accélérer quand même !


Et comme on n'en a pas encore assez, on va aller se faire la pierre du Jas à la tombée de la nuit. Pas de photos, Nico reprend le rEvo en main, je reste alerte, au cas où.
Mais c'est top Jas de nuit, quelle ambiance ! Et puis tout le monde est là, les mérous, les galathées en sortie...


Le lendemain matin, parce qu'on est pas là que pour plonger sur des rognures... valeur sûre, le P38 Lightning dans la baie de La Ciotat.

Panorama_sans_titre2.jpg
A deux recycleurs dessus, c'est le pied ! La faune est Zen...

IMG_0330.1.jpg
mais on est bien obligé de les embêter un peu...

IMG_0335.1.jpg
Bien content d'avoir fait ces plongées et encore plus de les avoir faites avec mon p'tit pote !

A+
Tybo

Expérience Lotoise

Salut,

Bon avec beaucoup de retard, mais vieux vaut tard que jamais comme on dis !

Donc suite à notre aventure à Bourg Saint Andréol, je me suis dis qu'il serait quand même beaucoup plus raisonnable de se former sérieusement à la plongée sous terre avant de continuer.

Donc contact pris avec Frank Vasseur, pour une semaine de formation.

Je retrouve Frank chez lui à Vendargues, puis direction le Lot pour une arrivée de nuit au Gite du Moulin du Saut pour un accueil au top.
Au programme de la semaine, Saint Sauveur, le Ressel, Cabouy, re le Ressel et Landenouse pour finir.

IMG_0464.1.jpg

Le Ressel, une classique, mais tellement belle !


Exercices de fils, nouvelles procédures, les spécificité de ce nouveau milieu, passionnant !

IMG_0417.4.jpg

Retour en partage de gaz.


Super formation, exactement ce que j'en attendais. Je me sens pret pour de nouvelles aventures sous-terraine, mais en toute connaissance de cause maintenant !

IMG_0537.1.jpg
Mieux que de long discours, des images. Merci Fredo pour le modèle et l'éclairage, Frank pour le flash déporté et nous avoir ammener dans ces résurgences superbes !

Des Side-Mounteux à l'île Verte !

Salut à tous,

Vendredi, rendez-vous est pris, demain on plonge... mais pour l'instant il neige !!!

Donc réveil frais au petit matin... Sanary sous la neige, c'est quand même pas toujours les jours.
Et ça mérite un petit HDR des pointus sous leur croute de neige.

Sans_titre_HDR2.jpg
Dans un premier temps direction Bandol pour faire le plein d'essence, puis St Cyr sur Mer.
Longer la côte toute enneigée est absolument irréel et magique !

On finit quelques gonflages, on charge et direction l'île Verte.
Il reste encore un peu de neige après la nav'. C'est quand même pas tous les jours qu'on sort le Zod dans ces conditions !

DSC_0073.jpg
Mouillage au Petit Moure pour aller plonger le Grand Moure.
Ce sera la première de Seb en étanche, alors comme on est des gars sages, pas plus de 25 minutes de paliers, faut pas déconner...
Pendant que les Side-Mounteux s'équipent en surface, je descends vérifier le mouillage. Qui a dit que c'était long à préparer un recycleur ?

On passe le Petite Moure, la pointe sud de l'île Verte puis on se laisse tomber le long du tombant du Grand Moure.
Toujours aussi beau ce tombant. Les gorgones sont de belles tailles, bien déployées dans le courant qui nous pousse doucement.

IMG_0373.jpg
On croise quelques mérous en balade, un beau gorgonocéphale en partie déployé. Toujours beaucoup d'anthias sur ce site et encore pas mal de sars en pleine eau, même une petite dorade royale.

Au bout du Grand Moure, on oblique vers le Petit Moure.

IMG_0389.jpg
Et en traversant la petite zone de pré-coralligène et Posidonie, j’entends un grognement Marseillais (on le reconnait à l'accent ;-). C'est le Loule qui a trouvé un beau St Pierre. Je suis passé à 2m sans le voir...

IMG_0398.1.jpg
Bon c'est pas tout ça, c'est qu'il y en a qui commencent à charger en paliers. Au revoir le St Pierre, il est temps pour nous de remonter un peu.
On retrouve le bateau et les bouteilles d'O2 pour attaquer la déco. Mais avant ça je vais dégager l'ancre et la soulager au parachute.

Une bien belle plongée, dans ces conditions originales mais très agréable. Enfin un peu moins pour Loule qui s'est rempli d'eau. Comme quoi même avec une SFTech, avec un manchon décollé on est mouillé et on a froid ;-)
Un petit "apéro du cabanon" pour se réchauffer et tout va bien !


A+
Tybo

Notre tôle du coin, Le Gapeau

Salut,

Aujourd'hui créneau météo, une journée de soleil dans une semaine grisâtre... c'est bon pour aller faire quelques photos sous l'eau.
Depuis la photo panoramique du Rubis réalisée par Claude Ruff puis la mission en Sardaigne et les panoramiques fait par Laurent Ballesta, ça me démangait sérieusement d'aller tirer le portrait de notre petite épave à nous : Le Gapeau.

Comme toute plongée digne de ce nom sur une épave, elle commence par un peu d'histoire. Et qui dit "tôles" vers chez nous, dis Jean-Pierre JONCHERAY :

"On savait que cette épave se nommait Gapeau, tout simplement parce que le nom était inscrit à la poupe de l'épave, et sur la cloche aussi. Le Gapeau est le petit fleuve côtier très tumultueux les jours d’orage, qui se jette à la mer à l'est d'Hyères".

Il se trouve que les bâtiments de ce nom sont nombreux. Une très belle photographie signée Marius Bar (page 1111 des Naufrages en Provence) en représente un en 1937, et son aspect désuet cadre bien avec celui de l'épave : cheminée immense, superstructures en bois.

gapeau_38.jpg
C'est là que le bât blesse, car Alain Croce a retrouvé la date de la perte du Gapeau : le 3 mars 1925, le cargo Phocée aborde et coule le remorqueur, qui a à la remorque le chaland Le Veinard, nom prédestiné, car il n'y a qu'un blessé dans le Gapeau.
A la lumière de cette certitude, les archives ne nous livrent plus qu'une possibilité.
Il pourrait s'agir d'un remorqueur appartenant à l'Entreprise de Construction des Grands Bassins de Toulon, construit à Slikkerver, francisé en 1912, indiqué comme perdu en 1926.
Un autre remorqueur, construit en 1911 à Alblasserdam, francisé en 1927 sous le nom de Précurseur, appartenant à la Société des Grands Travaux de Marseille, indiqué comme "dépecé" en 1961, pourrait alors correspondre à la photographie de Marius Bar, et pas à l'épave.
Quoi qu'il en soit, une énigme est ici résolue.
Le Phocée était l'ex patrouilleur Sansonnet, transformé en cargo par Louis Sicard, et il eut une longue carrière ensuite."

Donc mission photo. Deux objectifs :

  • faire une photo panoramique de l'épave
  • faire une photo d'une plume de mer avec l'étrave en arrière plan.

A 70m mieux vaut avoir déjà une idée des photos à faire, parce que le temps au fond est compté, même en recycleur.

Mouillage donc à l'aplomb du site.
Installation de la ligne d'O2
On s'équipe et au jus !
Le courant est souvent présent sur ce site, alors pour être sûr de pas échapper la ligne de descente, je décide de m'y longer, je ne sais pas ce qui m'attend au fond...
Ya bien un petit jus, mais rien de méchant. Par contre les ancres sont tombées toutes en vrac, il me faudra quelques minutes pour ranger tout ça, y frapper le parachute et mon dévidoir avant de rejoindre la proue. J'ai donc une ligne continue, de la proue du Gapeau à celle de mon zod, le courant peut se lever, "je crains dégun !" (si ya un marseillais pour l'orthographe ;-)

Tout d'abord mitraillage pour le panoramique.
L'épave est orientée Ouest-Est. J'ai donc choisit de photographier la face sud car c'est elle qui prend le mieux le soleil. Enfin le soleil... à 70m c'est tout de même un peu sombre...
Mais bon ça ne rend pas trop mal.

IMG_0153_B1_B2_B3_3.jpg
En tout cas ça confirme que la photo de Marius Bar n'est pas celle de notre épave :

  • le mat de charge n'est pas au bon endroit
  • la cabine est mi-acier et avec deux hublots, mi bois...

Ya bien un air de famille, mais ce n'est pas le même bateau.

Allons voir la cabine de plus près et rapprochons nous pour observer un peu les habitants du lieu. La coque est entièrement recouverte d’huitres et quelques éponges cavernicoles pour faire de la couleur.

IMG_0224_J1_J2.3.jpg
Je longe ensuite la coque. Beaucoup de vie au sable le moindre substrat est recouvert ! Des espèces filtrantes, normal c'est une zone de courant : colonies de Diazones et Gorgone verruqueuse

IMG_0182.jpg
IMG_0176.jpg
Mais le gros de la vie, les anthias, est à l'arrière, le bec dans le courant !

IMG_0196_H1_H2_H3_1.jpg
Sur l'arrière du pont la barre de hallage est en place, par dessus laquelle passait les élingues

IMG_0211.jpg
Puis la verrière avec la chaudière au charbon en dessous. Les vitres n'ont pas très bien supportées l'augmentation de pression quand le bateau a sombré.

IMG_0212.jpg
Puis l'emplacement de la cheminée qui est maintenant tombée

IMG_0213_1.jpg
Bon ça fait quelques temps que je suis au fond il serait temps que je m'approche de la proue. Quand... voilà mon pote, le gardien de ces lieux qui vient me faire un petit coucou !!!

IMG_0217.1.jpg
Je repasse donc devant la cabine pour rejoindre la proue. Pas mal d'oursins melons sur cette épave, là sur un des bras tenant le canot de sauvetage.

IMG_0221.jpg
Je décroche mon dévidoir, mais ne prend pas le temps de le rembobiner et le jette au sable, il remontera avec l'ancre... Allez cette fois il faut y aller un dernier regard et on remonte !

IMG_0226.jpg
Déjà fini et pourtant il reste un long parcours à faire encore... une bonne heure...

IMG_0228.jpg
Ah oui le deuxième objectif... la photo de la plume de mer... bin j'ai juste oublié de mettre le mode macro, alors forcément c'est loupé... zut... il va falloir y retourner...

A la sortie de l'eau, pendant que je remonte le mouillage, j'ai la visite du bateau des douanes qui me demande intrigué :
" Vous venez de plonger ?
- euh... oui. Je suis descendu pour faire des photos pour le Centre de Plongée de Sanary.
- mais vous êtes tout seul ?
- Oui.
- et c'est pas dangereux ?
- Non, la météo est cool et j'ai installé pas mal de solutions si jamais j'avais un problème.
- Bon... et ya quoi en dessous ?
- une belle épave de remorqueur, elle vaut vraiment le coup !
- Pas de fusil à bord ?
- non rien qu'un appareil photo.
- Alors bonne journée !"
Je sais pas si quelqu'un les a appelé croyant que je remontais des cruches ? ou s'ils passaient là par hasard ??? En tout cas sympa les douanes en cette nouvelle année !


A+
Tybo



Pour les aspects techniques :

recycleur rEvo hCCR mini
Diluant 15/30, je sais c'est vraiment pas optimum pour cette profondeur mais bon fallait bien finir la bouteille de la semaine dernière ;-)
BO : 19/30 + Nx50 + O2 au pendeur
Gradient Factor 80/80

contre le "froid" : étanche Blizzard 7mm et sous-vêtements SharkSkin. Cette fois j'avais mis un petit KG avec le bloc d'O2, nickel ! Et pourtant j'ai bien pris l'eau à cause de la collerette de l'étanche mal mise... C'est là que de bons sous-vêtements font la différence.

Profil.jpg


Bon c'était quand même le but de la plongée, alors je vous la remet en grand.
cliquez dessus !!!

IMG_0153_B1_B2_B3_3HD.jpg

Pourquoi il faut plonger en recycleur !!!

Prenons l'exemple de cette plongée :

20120126_Lampes.jpg
J'ai utilisé pour réaliser cette plongée mon recycleur rEvo et donc consommé :

70 bar de diluant 15/30, qui est un héliair soit 62 bar d'HE et le complément à l'air jusqu'à 210 bar, le tout dans une 3 L donc 186 L.

70 bar d'O2 toujours dans une 3 L donc 210 L

150' de plongée, presque 3h, comptons une cartouche complète soit 1,35kg de chaux


Imaginons maintenant que je veuille faire la même chose en circuit ouvert :

Simulons donc une plongée de 49' à 60m (c'est environ ma profondeur moyenne sur mon temps fond). Pour cela j'utilise MV-plan :
Réglons les préférences pour coller à mon profil, et je ne suis pas méchant sur les consos !

preferences.jpg
On simule donc notre plongée :

RT.jpg

On peut discuter le choix des gaz mais ça ne changera de toute façon par grand chose au final. Et ces gaz standards permettent de pas trop mal équilibrer les consos sur chaque bloc embarqué.

On aurait donc utilisé pour cette même plongée :

Trimix 20/30 : 5306.9 L
soit 1592 L d'HE + 398 L d'O2 + AIR

Nitrox 50 : 982.8 L
soit 368 L d'O2

Nitrox 99 : 802.1 L
soit 802.1 L d'O2, mais on s'en serait douté ;-)

Ces calculs ne prennent en compte AUCUNE marge de sécurité, il est donc bien sûr hors de question de réaliser cette plongée en n’emmenant que cette quantité de gaz. Mais ce qui nous intéresse là est uniquement la partie utilisée, le gaz restant pouvant être complété pour une future plongée.
Mais cela impose quand même presque 8000 L de gaz fond avec la règle des tiers soit 221 bar dans un BI-18 !!!

Passons à la caisse maintenant et oui c'est pas gratuit tout ça :

tarifs des consommables (pris chez Azur Plongée où je me fournit):
He = 40 € / 1000 L
O2 = 30 €/ 1000 L
Chaux = 100 € / 20 KG


Version recycleur rEvo
He = (186 / 1000) x 40 = 7.44 €
O2 = (210 / 1000) x 30 = 6.30 €
chaux = (1.35 / 20) x 100 = 6.75 €
TOTAL = 20.49 €

Version Circuit Ouvert
He = (1 592/ 1000) x 40 = 63.68 €
O2 = ((398+368+802) / 1000) x 30 = 47.04 €
TOTAL = 110.72 €


Réaliser cette immersion en recycleur a donc permis d'économiser 90€ sur cette plongée.

Pour un plongeur trimix normoxique en une centaine de plongée, le cout d'achat de la machine est rentabilisé.
Mais en plus :
Il a économisé des heures et des heures de gonflages : 2 x 3 L -VS- 2 x 18 L + 2 x 7L
Il a économisé quelques séances de kiné : rappelons que le rEvo prêt à plonger pèse 30kg, incluant mon lest pour mon étanche ! Alors qu'un BI-18 Faber (léger donc) pèse 2 x 20 + robinet + détendeurs + stab + lest > 50Kg !!!
Il a économisé quelques coups de palmes : question encombrement entre le rEvo III mini et un Bi-18, ya pas photo !

J'ai pris pour cette exemple une plongée Trimix normoxique réalisée au Centre de Plongée de Sanary
La profondeur est raisonnable et donc le pourcentage d'hélium dans le mélange fond aussi. Imaginez la même chose à 100m avec 50% voir plus d'hélium dans le mélange !!! Vous pouvez sortir la planche à billet... à moins de ne pas gaspiller tout ce bon Hélium en bulles #001

J'espère que ça vous donnera une bonne raison de passer au recycleur ou au moins de faire un essai.
Parce qu'il y a bien d'autres avantages et ce quelque que soit la plongée :

  • pas de bulles donc c'est le vrai "monde du silence"
  • la faune s'approche, imaginer un agachon de 45' !
  • on respire un gaz chaud et humide
  • on respire comme on veut, plus de variation de flottabilité, ni de consommation !

bref on est comme un poisson dans l'eau !


A+
Tybo

La plongée du Jour, Les Lampes

Salut à tous,

Cette semaine il fait beau, pas de vent toute la semaine, va falloir se mettre à l'eau ! Ce sera donc aujourd'hui.
Direction le Centre de Plongée de Sanary, faut aller refaire le plein du semi-rigide à Bandol en prévision du WE, on va quand même pas sortir le bateau sans me mouiller un peu ;-)
Donc on prépare le rEcycleur, les BO, le pendeur, le mouillage... ça prend un peu de temps tout ça. Enfin on équipe le bonhomme et zou !

Un petit tour à la pompe à bandol puis direction plein sud sur le site dis Les Lampes.
Je sais pas trop le pourquoi de ce nom, peut être en raison des nombreuses gorgones caméléons qui font un peu "lucioles dans la nuit" quand on arrive sur le site.

Sondeur + GPS le combo parfait pour mouiller juste. J'ai enrichi le mouillage d'une deuxième ancre, s'agirait pas qu'il ripe pendant que je serais sous l'eau...
Mise en place du pendeur et de la main courante.
Recycleur sur le dos, BO sur les cotés, parachute pour relever les ancres et appareil photo. Ca fait un peu de brols quand même...
Bon on se jette à la baille comme on peut avec tout ça, pas de courant, rien, ça devrait être bon !
Je prend le spool qui est accroché à la bouteille d'O2 et le tire jusqu’à la ligne de mouillage, au cas ou le courant se lèverait, j'aimerai bien garder mon O2 à portée de main.
Et ensuite GAZ !!!

Aussitôt arrivé au fond, j'accroche le parachute au mouillage, mais ne le gonflerai complètement que plus tard.
Ouf, ça y est, on peut profiter à fond de la plongée.
Premier objectif, faire quelques belles photos du champs de protules.

IMG_0288.2.jpg
Ensuite balade sur l’ensemble de la pierre.
Les gorgones y sont énormes, de nombreuses supérieures au mètre avec des "troncs" mastar.

IMG_0250.1.jpg
Et ya même quelques habitants dedans ;-)

IMG_0247.2.jpg
On continue la balade sur la roche, beaucoup de chapons

IMG_0299.1.jpg
et le paysage classique du coralligène : algues corallinacées, éponges cavernicoles et au dessus les anthias

IMG_0275.1.jpg
Bon à force de trainer et de faire des photos la limite des 80 minutes de DTR fixée approche... Et c'est bien sur à ce moment qu'un St Pierre décide de se montrer...
Bien obligé de déroger un peu au plan... de toute façon j'ai ce qu'il faut en BO et tout plein d'O2 en haut et puis l'eau est quand même à 14°, on peut tenir !
J'ai beau lui courir après pas moyen de le coincer pour l'avoir de profil... c'est que mine de rien ça nage ces bestioles !
90' de DTR c'est temps de rejoindre le mouillage, d'alléger l'ancre avec le parachute et d'attaquer la remontée.

Les paliers c'est toujours trop long, mais l'avantage en hiver, c'est qu'il y a plein de plancton, ça occupe !!!

Sortie de l'eau à la 150ème. Mer d'huile, c'est le paradis !!!

Bon remonter le pendeur avec les 3 BO, puis les 70m de mouillage, c'est déjà moins idyllique, mais bon en prenant son temps...

En bref une super journée ! Faut que j'y retourne, j'ai pas eu le temps de faire la deuxième pierre...
J'espère que la météo va se maintenir, pour qu'on se régale autant ce WE !

A+
Tybo



Pour les aspects techniques :

IMG_0312.1.jpg
recycleur rEvo hCCR mini
Diluant 15/30
BO : 19/30 + Nx50 + O2 au pendeur
Gradient Factor 80/80

contre le "froid" : étanche Blizzard 7mm et sous-vêtements SharkSkin, un peu frais les 20 dernières minutes. Mais surtout parce que j'avais pas pris de plomb et un petit KG pour mettre un peu plus d'air dans la combi aurait pas été un luxe.

20120126_Lampes.jpg

De retour du 14ème Salon de la Plongée

Bonjour,

Ça y est, de retour a Sanary après quatre jours à Paris.
Bon bilan de ce salon, de belles rencontres, de bonnes soirées et de bons contacts, très sympa !
Pour ceux qui voudrais voir ou revoir la vidéo projetée sur le stand de rEvo :


Pour tous ceux qui pensent encore que le rEvo est construit dans un garage, petite présentation du garage de Paul : Raytech #001

 découpe laser haute précision 
pliage
soudure Haute-Fréquence des faux-poumons
marquage au laser des différentes pièces pour leur suivit
assemblage manuel des unités
réglage et test des unités produites
vérification sur le banc ANSTI aux conditions CE



A+
Tybo

Weekend (rallongé) de plongée à Sanary !

Salut,

Nicolas est venu d'Antibes et Jean-Charles de Marseille pour finir avec succès leurs formations de plongeurs rEvo Diluant AIR.

IMG_0108.1.jpg IMG_0107.jpg










Au programme théorie et plongées d'entrainement à Port Issol, l'île Verte de La Ciotat, La Pierre à Christian et les Magnons pour finir car le mistral s'est levé !

Vendredi, journée de Théorie avec Nicolas et mise à l'eau à Port Issol pour bosser les réactions aux situations usuelles critiques. On s'est un peu laissé aller sur le timing et donc Nicolas fera sa première plongée de nuit en rEvo !

Samedi, départ de très bonne heure pour préparer le matos, le charger dans le zod et rejoindre le port de La Madrague avant 9h où nous récupérons Jean-Charles pour sa première plongée en rEvo, Manu qui reprend son rEvo après une pause médicale et quelques plongeurs d'Azur plongée.
Direction le Grand Moure sur l'île verte pour une superbe plongée. On continu les exercices dans un cadre aux petits oignons ! Mérous, murènes, chapons, banc de dentis, que demander de plus, on se croirait en été ! Même l'eau est encore à 18° !

Dimanche, on finit la théorie, puis direction La Pierre à Christian pour la plongée de synthèse et finir en beauté le stage de Nicolas, Jean-Charles sera moins tranquille... Et cette fois, j’amène l'appareil.

IMG_0124.jpg

C'est ça le recycleur, les poissons envahissent la photo !!!


IMG_0102.1.jpg

Des gorgonocéphales, mais pas assez tard pour qu'ils soient déployés.


IMG_0128.jpg

J'adoooore cette cagoule !!! Les dents de la mer !



Lundi, au programme deux plongées de prévues, mais le mistral n'est pas de cet avis... tant pis, on se rabattra sur les magnons pour y faire de l'image. Jean-Charles a amené sa caméra, à défaut de gorgonocéphales, on trouvera une fleur de Posidonie qui n'a pas grand chose à faire là en décembre, un banc de saupes peu farouches, faut dire qu'à deux en recycleur... et pour finir, on passera sous le bouillon des vagues qui déferlent sur les rochers, quel spectacle !!!

IMG_0200.1_JC.jpg

Jean-Charles et son outils de travail : bluearth-prod


IMG_0150.1_FleurePos.jpg

Une fleur de Posidonie en décembre... c'est le printemps sous la mer !


IMG_0175.1_Saupes.jpg

Un survol de Saupes, c'est l'avantage de pas faire de bulles !


IMG_0211.2.jpg

Un beau mistral, de belles vagues, un sacré spectacle !!!



Bref, un super WE de plongée !

A+ Tybo

Nouveauté chez rEvo-rebreathers - rMS

Salut,

Paul a annoncé aujourd'hui la commercialisation d'un nouveau développement pour le recycleur rEvo, le système rMS pour "rEvo Monitoring System"
rMS_flyer_v161011_lo_res.jpg
Une grande nouveauté, une gestion intelligente et optimale de la chaux :
Sur ce point le rEvo se démarquait déjà du lot de part son double canister qui permet d'optimiser le rendement de la chaux tout en augmentant la marge de sécurité.
Maintenant avec ce système électronique de gestion, plus de risque de se tromper dans la rotation des cartouches, une durée d'utilisation de la chaux qui s'ajuste à la réelle solicitation et usure de celle-ci et un modèle prédictif qui informe en temps réel sur la durée de chaux restante.
Le système se base comme les autres sur l'augmentation de température de la chaux qui fixe le CO2 mais se démarque par le fait que la transmission des données se fait sans fil, rien à connecter.
L'ensemble de l'électronique est noyé dans la résine donc aucun risque pour l'électronique même en cas de noyade de la boucle.
Les connectiques sont les mêmes que celles utilisées en offshore ou sur le système de communication que l'on utilise avec Andromède sans soucis depuis 2008.

Et des améliorations comme notamment la transmission de l'information des cellules vers le Shearwater en données numériques, donc plus de risque de dégradation du signal !

Cet upgrade existe en version "full" avec calcul de la décompression air, nitrox et trimix, contrôle de la PO2 via l'électrovanne, logiciel de planification de la plongée et gestion de la chaux.
Mais aussi en version "light" sans électrovanne pour ceux qui desirent rester en recycleur mécanique/manuel.

Cet upgrade est déjà en commande et sera visible début 2012 sur ma machine !
Il sera également visible au salon de la plongée à Paris, une raison de plus de passer nous voir !!!

Pour plus d'informations et de détails : rEvo-rebreather/rMS

A+ Tybo

La photo du jour - 15 septembre 2011

Salut,

Enfin une belle photo de mérou ! J'en avais pas de terrible, mais aujourd'hui ils ont été particulièrement coopératif ! Une belle visi, une belle luminosité et le tour et joué !

IMG_9667.3.jpg
On est pas bien sur la Pierre du Jas en rEvo ? On s'est gavé de poissons : barracoudas, dentis, sars tambour et bien sur mérous ! Et tous très peu éfarouché par notre présence discrète.

IMG_9670.jpg IMG_9683.JPG










A+
Tybo

Test de la SF Tech

Salut,

Au programme du jour, petite plongée chez Azur Plongée, trop de vent à Sanary on va s'abriter.
Vu mes déboire avec mes combi étanches, une complètement usée, une en SAV et une trop petite... J'ai demandé à ARNO de me prêter sa SF Tech. En plus c'est occasion d'essayer du beau matériel Suisse.

SF Tech 1
C'est de la bonne came, pas de doute :
Le néoprène renforcé au Kevlar semble indestructible.
C'est la première fois qu'une collerette en néoprène m'est étanche !
La coupe est large mais c'est prévu pour les lacs !
Je suis décidément pas un fan des entrées frontales. Rien de tel qu'un bon zip dans le dos, coupe plus simple, plus ajustée, moins de replis...
Les bottillons sont un peu trop gros pour moi, comme ceux de ma blizzard pro.
Les manchons de poignets sans protection néoprène, sont pas top pour moi qui doit les remonter très haut et du coup j'ai eu un peu froid au mains.
Bon par contre, en taille L c'est nettement trop grand pour moi. Hors de l'eau je ressemble à un sac, dans l'eau c'est un peu moins pire, mais la prise au courant est maximale.
Ça donne envie comme matos !!!

SF Tech 2
A+
Tybo

Test du Joki

Salut,

Ce soir, on s'amuse !
Bertrand est de passage à Sanary et à ammener ses joujous, deux Joki. Il les utilise avec un bi carbone 2 x 6.8L en diluant et 2 x 3L d'O2 et les deux Joki en configuration latérale. L’objectif est de s’affranchir d'une redondance en circuit ouvert.
Et donc ce soir je plonge pour moi ! Bertrand sera là pour me guider et ajuster la config. C'est rigolo d'inverser les rôles ! Et Nico poursuit dans le même temps sa formation sur rEvo.
Bertrand Joki Prof Bertrand et son Joki

Nico rEvo
Nico toujours partant pour une petite plongée recycleur.

Tybo Joki
Config pas au top, mais c'est une première...

Conclusion de l'essai :

La config est très intéressante, passer aussi vite de mon scaphandre classique au recycleur, c'est bluffant.
Le WOB semble un peu supérieur à celui du rEvo, mais surtout il parrait beaucoup plus sensible à la position du plongeur et là c'est bien possible que l'ajustement du Joki sur ma config soit très perfectible.
Le volume de la boucle est très petit mais suffisant. Un peu déstabilisant au début mais on s'y fait bien et au final c'est du coup très fin.
L'ADV est beaucoup trop souple pour moi, mais j'aime les pioches....
La boucle en latérale est bien plus discrète que ce qu'il parrait, vraiement pas génante pour le champ de vision
Manque un HUD... c'est chiant de regarder la console !
Bertrand à pas mis de débit massique sur son Joki, du coup c'est un peu pénible d'injecter sans arrêt...

Une très belle surprise et un très bon moment ! Merci Bertrand !

Et la quatrième plongée de la journée... elle claque..!


Auto-Portrait Joki Bertrand config dorsale


A+
Tybo