Tybo.info, le Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Wreck in Corsica

Salut à tous,

Tout d’abord, félicitations à Dume pour son Trimix Hypoxique et un grand merci à lui pour ces supers plongées ! Le titre en anglais c'est juste pour faire te plaisir, Dume... je te laisse traduire en corse.
Je ne vais pas faire beaucoup de texte, laissons parler les photos.


Première plongée, le FIAT RS14 en face de Bastia.
Situé juste en face du port, dans le chenal de navigation des ferries, mieux vaut passer un coup de fil à la Capitainerie pour les prévenir et connaitre les horaires de départ et d'arrivée des bateaux.


20121207_Fiat_RS14_Pano.2.1.jpg

Il s'agit d'un hydravion de la seconde guerre mondiale.


20121207_Fiat_RS14_045.1.jpg

Très sombre au fond, le sédiment très fin, pas mal de particules en suspension, pas commode pour les photos.


20121207_Fiat_RS14_Pano.1.1.jpg

Donc il faut s'approcher et surtout ne pas bouger, les poses sont lentes !


20121207_Fiat_RS14_031.1.jpg

Très original ces flotteurs en l'air et pas mal de poissons quand même...


20121207_Fiat_RS14_013.1.jpg

L'empennage est assez imposant.



Deuxième plongée, moins profonde, à cause de la météo. On restera au sud de Bastia, la mer est trop forte vers le Cap Corse.
Ce sera donc la Barge Natali, coulée lors d'une "tentative" de tractage vers l'Italie.

20121208_Barge_Natali_004.1.jpg

L'épave n'est pas très vieille, mais déjà bien colonisée.


20121208_Barge_Natali_034.1.jpg

Un gros filet recouvre entièrement la barge


20121208_Barge_Natali_010.1.jpg

Pas mal de Tacauds un peu partout sur l'épave


20121208_Barge_Natali_042.1.jpg

Une très belle plongée, pleine de vie et dans de super conditions de visi et de luminosité.
Vraiment je me régalé sur cette épave qui pourtant ne paye pas de mine.


Troisième plongée, le B26 Maraudeur de Lavasina. La météo est beaucoup plus favorable, grand soleil en surface, mer calme, le pied !


20121209_B26_Lavasina_Pano.1.1.jpg

Très sombre au fond, difficile pour les vues d'ensemble.


20121209_B26_Lavasina_Pano.4.1.jpg

Le poste de pilotage, verrière ouverte pour quitter l'avion et quelques anthias curieux.


20121209_B26_Lavasina_Pano.3.1.jpg

Juste derrière, le coin du radio et du navigateur, je pense... rustique la déco.


20121209_B26_Lavasina_066.jpg

Une toute petite partie de l'armement du B26, en plus la tourelle sur le toit, la mitrailleuse de queue et deux dans l'axe du fuselage.


20121209_B26_Lavasina_Pano.2.1.jpg

Une petite vue rapprochée avant de quitter cette superbe épave

Cette épave est vraiment en super état de conservation. Toute les balles de 12.7 on déjà été volées, c'est dommage. Mais on a encore l'impression de plonger sur un avion qui pourrait redécoller !

ce séjour Corse à été un régal, les plongées superbe et dans des conditions météo très bonnes, on est quand même en décembre !


20121207_Fiat_RS14_061.0.jpg

Les protagonistes, en recycleur rEvo bien sur !



A+
Tybo


Et pour les Tekkies, les profils :

profil plongée Fiat RS14 Bastia profil plongée Barge Natali Basti profil plongée B26 Marauder lavasina

Un petit bout de tôle...

Bonjour à tous,

ça faisait un bout de temps que ce petit "WK" en plein milieu de la baie de Sanary me titillait...

Presse-papiers-1.jpg
Nico mon p'tit pote étant dans le coin pour quelques jours, c'est occase d'aller y jeter un petit coup d’œil. Et puis c'est qu'il a besoin de se dérouiller un peu le jeune fonctionnaire...

On prend donc le rEvo au Tx15/30 pour moi et un bon vieux Bi12 d'air pour Nico, le point GPS approximatif à partir de la carto, un bon dévidoir et en avant !
55m au sable, je frappe le dévidoir sur le mouillage, déroule une bonne cinquantaine de mètre et c'est partit pour une belle chèvre. Ça prend du temps de faire 360°... et à la fin du tour, rien...
Il nous reste encore un peu de temps devant nous, on prend la direction d'un petit banc de poisson en espérant qu'il soit au dessus de quelques chose et... bingo !
Les quelques tôles sont là.
Pas vraiment un bateau, mais de la féraille quand même.

IMG_0296.2.jpg
Ca me fait penser à une grosse chaudière... un gros pointu à vapeur ?

IMG_0287.1.jpg
on prend le temps de lancer un parachute pour pouvoir prendre le point GPS précis une fois de retour en surface et il est grand temps de remonter. Surtout qu'il faut encore rejoindre le mouillage à presque 100m de là, gonfler le parachute pour aider à remonter le mouillage.
Arrivé à 18m, Nico à 80' de palier affichées à son ordi... long, long... pourquoi on arrive jamais à se faire un plongée cool ensemble ?

IMG_0306.1.jpg
Un peu d'Oxy à 6m pour accélérer quand même !


Et comme on n'en a pas encore assez, on va aller se faire la pierre du Jas à la tombée de la nuit. Pas de photos, Nico reprend le rEvo en main, je reste alerte, au cas où.
Mais c'est top Jas de nuit, quelle ambiance ! Et puis tout le monde est là, les mérous, les galathées en sortie...


Le lendemain matin, parce qu'on est pas là que pour plonger sur des rognures... valeur sûre, le P38 Lightning dans la baie de La Ciotat.

Panorama_sans_titre2.jpg
A deux recycleurs dessus, c'est le pied ! La faune est Zen...

IMG_0330.1.jpg
mais on est bien obligé de les embêter un peu...

IMG_0335.1.jpg
Bien content d'avoir fait ces plongées et encore plus de les avoir faites avec mon p'tit pote !

A+
Tybo

Notre tôle du coin, Le Gapeau

Salut,

Aujourd'hui créneau météo, une journée de soleil dans une semaine grisâtre... c'est bon pour aller faire quelques photos sous l'eau.
Depuis la photo panoramique du Rubis réalisée par Claude Ruff puis la mission en Sardaigne et les panoramiques fait par Laurent Ballesta, ça me démangait sérieusement d'aller tirer le portrait de notre petite épave à nous : Le Gapeau.

Comme toute plongée digne de ce nom sur une épave, elle commence par un peu d'histoire. Et qui dit "tôles" vers chez nous, dis Jean-Pierre JONCHERAY :

"On savait que cette épave se nommait Gapeau, tout simplement parce que le nom était inscrit à la poupe de l'épave, et sur la cloche aussi. Le Gapeau est le petit fleuve côtier très tumultueux les jours d’orage, qui se jette à la mer à l'est d'Hyères".

Il se trouve que les bâtiments de ce nom sont nombreux. Une très belle photographie signée Marius Bar (page 1111 des Naufrages en Provence) en représente un en 1937, et son aspect désuet cadre bien avec celui de l'épave : cheminée immense, superstructures en bois.

gapeau_38.jpg
C'est là que le bât blesse, car Alain Croce a retrouvé la date de la perte du Gapeau : le 3 mars 1925, le cargo Phocée aborde et coule le remorqueur, qui a à la remorque le chaland Le Veinard, nom prédestiné, car il n'y a qu'un blessé dans le Gapeau.
A la lumière de cette certitude, les archives ne nous livrent plus qu'une possibilité.
Il pourrait s'agir d'un remorqueur appartenant à l'Entreprise de Construction des Grands Bassins de Toulon, construit à Slikkerver, francisé en 1912, indiqué comme perdu en 1926.
Un autre remorqueur, construit en 1911 à Alblasserdam, francisé en 1927 sous le nom de Précurseur, appartenant à la Société des Grands Travaux de Marseille, indiqué comme "dépecé" en 1961, pourrait alors correspondre à la photographie de Marius Bar, et pas à l'épave.
Quoi qu'il en soit, une énigme est ici résolue.
Le Phocée était l'ex patrouilleur Sansonnet, transformé en cargo par Louis Sicard, et il eut une longue carrière ensuite."

Donc mission photo. Deux objectifs :

  • faire une photo panoramique de l'épave
  • faire une photo d'une plume de mer avec l'étrave en arrière plan.

A 70m mieux vaut avoir déjà une idée des photos à faire, parce que le temps au fond est compté, même en recycleur.

Mouillage donc à l'aplomb du site.
Installation de la ligne d'O2
On s'équipe et au jus !
Le courant est souvent présent sur ce site, alors pour être sûr de pas échapper la ligne de descente, je décide de m'y longer, je ne sais pas ce qui m'attend au fond...
Ya bien un petit jus, mais rien de méchant. Par contre les ancres sont tombées toutes en vrac, il me faudra quelques minutes pour ranger tout ça, y frapper le parachute et mon dévidoir avant de rejoindre la proue. J'ai donc une ligne continue, de la proue du Gapeau à celle de mon zod, le courant peut se lever, "je crains dégun !" (si ya un marseillais pour l'orthographe ;-)

Tout d'abord mitraillage pour le panoramique.
L'épave est orientée Ouest-Est. J'ai donc choisit de photographier la face sud car c'est elle qui prend le mieux le soleil. Enfin le soleil... à 70m c'est tout de même un peu sombre...
Mais bon ça ne rend pas trop mal.

IMG_0153_B1_B2_B3_3.jpg
En tout cas ça confirme que la photo de Marius Bar n'est pas celle de notre épave :

  • le mat de charge n'est pas au bon endroit
  • la cabine est mi-acier et avec deux hublots, mi bois...

Ya bien un air de famille, mais ce n'est pas le même bateau.

Allons voir la cabine de plus près et rapprochons nous pour observer un peu les habitants du lieu. La coque est entièrement recouverte d’huitres et quelques éponges cavernicoles pour faire de la couleur.

IMG_0224_J1_J2.3.jpg
Je longe ensuite la coque. Beaucoup de vie au sable le moindre substrat est recouvert ! Des espèces filtrantes, normal c'est une zone de courant : colonies de Diazones et Gorgone verruqueuse

IMG_0182.jpg
IMG_0176.jpg
Mais le gros de la vie, les anthias, est à l'arrière, le bec dans le courant !

IMG_0196_H1_H2_H3_1.jpg
Sur l'arrière du pont la barre de hallage est en place, par dessus laquelle passait les élingues

IMG_0211.jpg
Puis la verrière avec la chaudière au charbon en dessous. Les vitres n'ont pas très bien supportées l'augmentation de pression quand le bateau a sombré.

IMG_0212.jpg
Puis l'emplacement de la cheminée qui est maintenant tombée

IMG_0213_1.jpg
Bon ça fait quelques temps que je suis au fond il serait temps que je m'approche de la proue. Quand... voilà mon pote, le gardien de ces lieux qui vient me faire un petit coucou !!!

IMG_0217.1.jpg
Je repasse donc devant la cabine pour rejoindre la proue. Pas mal d'oursins melons sur cette épave, là sur un des bras tenant le canot de sauvetage.

IMG_0221.jpg
Je décroche mon dévidoir, mais ne prend pas le temps de le rembobiner et le jette au sable, il remontera avec l'ancre... Allez cette fois il faut y aller un dernier regard et on remonte !

IMG_0226.jpg
Déjà fini et pourtant il reste un long parcours à faire encore... une bonne heure...

IMG_0228.jpg
Ah oui le deuxième objectif... la photo de la plume de mer... bin j'ai juste oublié de mettre le mode macro, alors forcément c'est loupé... zut... il va falloir y retourner...

A la sortie de l'eau, pendant que je remonte le mouillage, j'ai la visite du bateau des douanes qui me demande intrigué :
" Vous venez de plonger ?
- euh... oui. Je suis descendu pour faire des photos pour le Centre de Plongée de Sanary.
- mais vous êtes tout seul ?
- Oui.
- et c'est pas dangereux ?
- Non, la météo est cool et j'ai installé pas mal de solutions si jamais j'avais un problème.
- Bon... et ya quoi en dessous ?
- une belle épave de remorqueur, elle vaut vraiment le coup !
- Pas de fusil à bord ?
- non rien qu'un appareil photo.
- Alors bonne journée !"
Je sais pas si quelqu'un les a appelé croyant que je remontais des cruches ? ou s'ils passaient là par hasard ??? En tout cas sympa les douanes en cette nouvelle année !


A+
Tybo



Pour les aspects techniques :

recycleur rEvo hCCR mini
Diluant 15/30, je sais c'est vraiment pas optimum pour cette profondeur mais bon fallait bien finir la bouteille de la semaine dernière ;-)
BO : 19/30 + Nx50 + O2 au pendeur
Gradient Factor 80/80

contre le "froid" : étanche Blizzard 7mm et sous-vêtements SharkSkin. Cette fois j'avais mis un petit KG avec le bloc d'O2, nickel ! Et pourtant j'ai bien pris l'eau à cause de la collerette de l'étanche mal mise... C'est là que de bons sous-vêtements font la différence.

Profil.jpg


Bon c'était quand même le but de la plongée, alors je vous la remet en grand.
cliquez dessus !!!

IMG_0153_B1_B2_B3_3HD.jpg