Présentation du recycleur à circuit fermé rEvo III

Le rEvo III est un recycleur à circuit fermé multigaz.
Il est disponible en plusieurs versions :

  • - Standard, Mini ou Micro pour s'adapter à toutes les tailles
  • - Mécanique ou Hybride pour tous types de plongées.
  • - Ordinateur de décompression nitrox/trimix intégré ou non
Depuis le 4 décembre 2009, la version III du rEvo est certifiée aux normes CE par un organisme habilité.
  • - diluant Air jusqu'40m
  • - recycleur mécanique (mCCR) jusqu'à 80m
  • - recycleur hybride (hCCR) jusqu'à 100m

Pour plus d'informations : www.rEvo-rebreathers.com

Pourquoi j'ai choisi cette machine ?

Je n'ai pas plongé avec toutes les machines du marché, loin de là ! Je vous fait donc part de mon expérience personnelle, elle n'est ni exhaustive ni universelle :

Mes critères avant l'achat :

  • les faux-poumons dorsaux : je plonge en circuit ouvert depuis 1993 avec une configuration très épurée et un volume dorsal depuis 2005. Je voulais absolument conserver cette aisance.
  • un recycleur compact : prêt à plonger mon équipement pèse 29 kg et représente une épaisseur sur le dos < 25 cm, moins qu'un 15 L !
  • facile à utiliser : le rEvo III est une machine relativement simple, peu de connexions, moins de sources de fuites et d'erreurs, donc plus rapide à monter et checker. Le but est avant tout de plonger !
  • aux normes CE : plongeant et enseignant en France, c'est le passeport nécessaire.
  • une garantie dans le temps : proximité géographique du constructeur (Belgique), joignable et SAV efficace me paraissent indispensables.
  • beau : l'achat d'un recycleur est avouons-le un petit coup de folie et donc parfaitement subjectif. Je sais pas pour vous, mais je trouve que ce recycleur a de la gueule !

Le recycleur, une histoire de compromis,
Dans un recyleur, tout est question de compromis. Chaque fabriquant de recycleur a fait un certains nombres de choix dans la conception de sa machine. Ils ont leurs avantages et leurs contraintes.
Le tout est de trouver la machine pour laquelle les choix du constructeur correspondent à vos besoins.
Celui ou celle qui vous dit que sa machine est parfaite vous ment ou se ment à lui même. Bien sur quand on vient de casser le cochon pour s’offrir le recycleur de ses rêves, difficile de voir ses défauts. Et pour tout dire, il n'en présente peut être pas pour la pratique de plongée à laquelle on se destine. Mais tout recycleur aussi "parfait" soit-il, aura ses limites.

CHOIX Avantages Contraintes
Faux-poumons dorsaux -compact
-boucle plus courte
-WOB minimal
-variation de l'effort ventilatoire selon la position
Peu de connexions -simple à monter
-peu de sources d'erreurs ou de fuites
-simple à checker
-machine non démontable pour le voyage
(mais suffisamment compacte pour entrer telle quelle dans une valise)
Base mécanique -une structure fonctionnelle simple et performante -bien que minime, l'intervention du plongeur est fondamentale
(mais elle impose de fait une certaine vigilance)
Système de double filtre -compact
-optimise le rendement de la chaux
-une marge de sécurité max
-nécessite un suivi de la chaux par cassettes

Hybride or not Hybride ?

Le rEvo III est le seul recycleur vendu de série en mode hybride.
Qu'est exactement le mode hybride ? Et quel intérêt ?

Le Mode Hybride est la particularité du rEvo III car il possède une structure mécanique complète à laquelle est ajoutée une gestion électronique. On possède donc deux réseaux parallèles.
Et donc trois modes différents d'injection de l'oxygène dans la boucle.

  • - Un débit constant : ce débit constant d'oxygène dans la boucle est assuré par une buse calibrée. Ce débit est réglé sur votre consommation métabolique au repos.
  • - Une injection manuelle : c'est au plongeur d'injecter manuellement le complément d'oxygène consommé par l'organisme face à l'effort, le froid, le stress d'immersion, les variations de pressions ambiantes... Mais c'est aussi une alimentation de secours en cas de panne de l'injection électronique.
  • - Une injection électronique : pilotée par un ordinateur/contrôleur, elle assure l'injection d'oxygène afin de maintenir un taux d'oxygène (Pression Partielle) constant dans la boucle.

  L’intérêt de ce double mode de fonctionnement est une plus grande stabilité du taux d'oxygène, un allègement du travail de l'électronique et une variation plus lente du taux d'oxygène respiré laissant plus de temps au plongeur pour intervenir...

Le fait d'avoir le choix entre ces deux modes va également permettre au plongeur d'utiliser le mode le mieux adapté à sa plongée du jour.
  • Pour des plongées peu profondes, la quantité d'O2 présente dans la boucle n'est pas critique puisque la décompression ne sera pas un facteur limitant. Par contre, dans peu d'eau, la gestion de la flottabilité peut être un peu fine. On ne veut pas alors d'un recycleur qui injectera de l'oxygène sans qu'on puisse l'anticiper : plonger en mécanique est alors plus adapté.
  • Pour des plongées chargées (task-loaded), alors avoir à gérer en plus la PO2, devoir se libérer une main... peut être contraignant. Mieux vaut laisser l'électronique faire son travail et uniquement la surveiller du coin de l'œil via le HUD pour garder le vert.
  • Pour la plongée de tout les jours, plonger en mécanique permet de mieux sentir sa machine, de mieux comprendre comment elle évolue au cours d'une plongée et de maintenir un niveau de veille plus important. Avec la facilité et la fiabilité de l'électronique, difficile de rester plongée après plongée aussi vigilant qu'à sa première heure.
  • brugsezot_plat.jpg

    Le rEvo III est conçu et fabriqué à Bruges en Belgique
    (la Brugse Zot ou "fou de Bruges" est une bière brassée historiquement dans le centre de la ville)